Éditions Le Jardin des JOUET                

 

 

Thierry Jouet auteur végétal 

 

Son second livre " Poésies végétales   "

Novembre 2017 Novembre 2018

 

Retrouvez le livre de Marie Lelaidier " La vie de Léon, un Poilu" ainsi que le roman et les Poésies végétales de Thierry Jouet sur les Salons du livre  2018 :

 

Salon du livre de Chateaubriant (44) les 29 et 30 septembre 2018

Conférence : Processus d’écriture des mots qui soignent, à partir d’une histoire vraie, expliquer les phénomènes qui amènent au processus d’écriture, comment les mots, au-delà de pouvoir soigner des maux, permettent de se développer, de vivre plus intensément à partir d’exemples concrets au Salon du livre de Chateaubriant (44) le samedi 29 septembre 2018 à 16h

Des lettres et des mots & des livres à la Mothe Achard (85) les 13 et 14 octobre 2018

 

Lectures de poésies dans le cadre d’un verre de poésie en scène ouverte au 1987 Coffee House à la Roche sur Yon (85) de 18h à 20h le jeudi 18 octobre 2018

Salon du livre de Niort (79) le samedi 20 octobre 2018

Lectures de poésies dans le cadre d’un verre de poésie en scène ouverte à la Soupe aux cailoux à la Roche sur Yon (85) de 18h à 20h le vendredi 26 octobre 2018

Foire aux livres à la Tranche sur Mer (85) les 27 et 28 octobre 2018

Salon du livre Entre plaine et marais au Langon (85) le 25 novembre 2018

 

 Le live de poèmes " Poésies végétales "

Pour l'achat des Poésies végétales à 10 euros cliquez sur le bouton ci-dessous :

 

 

Thierry Jouet remercie pour leur audace les professeurs d'avoir choisi d'étudier ses Poésies végétales en classe de troisième ainsi que les lycéennes et les lycéens d'avoir osé s'aventurer dans mes poèmes.

 

* Le livre de poèmes " Poésies végétales "

Extraits  :

 

Poésies végétales marines 

Houle d’outre-tombe

 

Cet homme vagabonde

Loin de la foule

Dans des eaux peu profondes

Sa vie s’écoule.

 

Roulé sous la houle qui se déroule

Les vents dominants venant d’est, soufflant,

De plus de quarante nœuds se défoulent

Sous des courants agités déferlants.

 

Les forts coefficients de marée

Dévoilent leurs démesures

Déchaînent de forts rouleaux effrénés

Qui entaillent ses blessures.

 

Balayé, laissé au bord par la pleine mer

Le froid si pénétrant,

La houle apaisante ourle les laisses de mer

Déposées sur l’estran.

 

Abîmé, vivant, rescapé, inanimé

Seul, ancré, sur le sol arénacé

Épuisé, mais très bien amarré, arrimé,

Sauvé, sain, il se réveille angoissé.

 

Heureux d’être sorti de cette nébuleuse

Avec quelques coups bas à la mâchoire

Heureux de s’être échappé de la mer houleuse

Il découvre sa promise, un nouveau terroir.

 

Nouvel écosystème, un fertile terreau,

Pour cet être abstème refusant l’anathème.

Pour renouer des liens, tout un renouveau,

Lueur, espérance pour briser l’apostème.

 

Un vivier, des crustacées, des gastéropodes,

Émerveillé par le spectacle

Donné devant cette assistance, aux antipodes

Des planorbes et des bernacles.

 

Ébranlé par le chemin parcouru

Il conjure le sort, il récupère

Travailleur, il laboure à la charrue,

Il palabre bien comme son grand-père.

 

Enjoué, discret, gardien des mots, tout en verve

Bien plus agile dans le verbe, dans l’adverbe

Que le lapereau dans les herbes, en réserve

Tel le Corbeau messager des secrets, acerbe.

 

Ce terrien truffier, prêt à écobuer

À palancrer et à renaître de ses cendres

À épauler, à apprendre, à contribuer

À se consacrer aux écrits pour nous surprendre.

 

Le plaisir du bien-parler, éloquent, envié

Plein d’esprit, clame une nouvelle renaissance.

Altruiste reconnu, gai, célèbre, convié

Tout au sommet de son art à la quintessence.

 

Ce bouleau, recépé par ces épreuves,

S’élève en magnifique châtaignier

Qui arbore ostensiblement les preuves

Du génie de ce dernier templier.

 

 

Hommage à Jean Paul Bourcereau *

 

 

Extraits Poésies végétales :

Méditations végétales  

Éveil naturel

Sylvie me suivait le matin quand je partais à l’école, elle m’offrait ses fleurs ouvertes, et lorsque je rentrais après 16 h 30, elle les refermait, j’adorais cette anémone des bois à qui je confiais mes émois. 

Les plantes ont toujours été mes amies, elles m’annonçaient la pluie en fermant leurs fleurs comme les crocus, les perce-neige et les tulipes. 

Au printemps, je découvrais les belles demoiselles jaunes qui annonçaient, de leurs coucous, la venue des beaux jours, les phlox roses qui couraient comme des petites fées le long des pierres, les clochettes des campanules à grandes fleurs blanches et bleues qui annonçaient, à tue-tête l’apogée du printemps. 

La roseraie était ornée de roses au rouge puissant, au jaune éclatant, parmi les roses blanches simples, prêtes à se marier, mêlées aux parfums suaves, sensuels, entêtants des lilas violets et blancs en fleurs. 

Le jaune ocre des murs de la maison accentuait cette éblouissante féerie. L’été, les phlox rouge magenta souriaient aux fières godéties élégantes que mon grand-père affectionnait, cette jolie fleur de satin sublimait le jardin. 

J’aimais les phlox blancs tachetés de vin que ma grand-mère cueillait, le bleuet que mon grand-père portait à la boutonnière, cette fleur sauvage ouverte au vent qui offrait ses plus beaux attributs au bal des bourdons. 

Les coquelicots rouges qui dansaient dans les champs de blé perdaient leurs robes au moindre effleurement de mes mains. 

Les nielles des blés étaient couvertes de chenilles et de papillons qui venaient les toiser. 

Au moindre battement d’ailes, je sursautais, prêt à les attraper. 

J’étais tombé amoureux des dauphinelles des moissons. Royales, elles le furent pour moi, avec leurs éperons de chevalier. 

Je partais à la conquête de ces belles bleues, au précieux nectar, qui cachaient dans leurs follicules des graines toxiques à ne pas goûter, afin de ne pas tomber hébété par la chaleur de l’été, ou de leurs voisines, des fleurs aux parfums enivrants, et ses fruits aux saveurs entêtées. 

Les désespoirs du peintre narguaient les visiteurs, les campanules des murs lançaient leur feu d’artifice tout l’été en se couvrant de fleurs violettes étoilées sur les marches des escaliers. 

Les glaives élancés des glaïeuls parés de leurs grandes hampes florales chaudes et colorées de mille feux rouge écarlate, jaunes lumineux, violets intenses et profonds accompagnaient ce spectacle luxuriant.

 

Pour l'achat des Poésies végétales à 10 euros cliquez sur le bouton ci-dessous :

 

 

* Le livre de poèmes " Poésies végétales "

Les Poésies végétales ont été relues par Catherine Girard-Augry, écrivain, romancière et poète, Sociétaire de la Société des Gens de Lettres, déléguée de la Société des Poètes Français pour les Pays de Loire.

* Retrouvez les livres de Catherine Girard-Augry  sur le site littéraire http://www.augry-conseil.fr

 

 

Les Éditions Le Jardin des JOUET présentent leurs auteurs 2018 :

 

 Marie Lelaidier 

Son premier livre témoignage

" La vie de Léon, un Poilu "   Témoignage intergénérationnel et transgénérationnel 

Novembre 2017 Novembre 2018

 

Thierry Jouet auteur végétal

Son premier livre un roman pour adultes  

" Arbre spirituellement vivace, Avez-vous peur des araignées ? "

Salons du livre 2018

 

 

Thierry JOUET 

 

Créateur du site ' le Jardin des Jouet' en 1999  avec Delphine Brémaud

 

Editeur des éditions Le Jardin des Jouet depuis 2005

 

Auteur végétal depuis 2016

 


 

Activités principales : Écriture, lecture de poésies, intervention dans les collèges et lycées pour la poésie, conférence, Salons du livre

 


 

Il écrit dans plusieurs revues poétiques en France dont en Vendée la revue l'Essor poétique et les Poésies nomades

 


 Retrouvez les livres de Jean-Paul Bourcereau :

Le roman pour adultes en version courte  " Arbre spirituellement vivace, Avez-vous peur des araignées ? " a été relu par Jean-Paul Bourcereau écrivain de la société des écrivains de Vendée. 

 

Le dit de celui qui tutoya la mort Éditions Parler les lieux 2018

Le moulin de Brûlecul 2018

Théobald le dernier templier vendéen Geste Éditions 2015

Souvenirs de ma guerre Jean-Paul Bourcereau 2015

Histoires improbables Éditions LMC 2003

Histoires d’hier pour demain aux Éditions Siloë 2000

Histoires de terre, de sel et de vent aux Éditions Audval 1999.

 

     arbres et fleurs photos      cours        

   

cliquez sur les images  ou le texte 

Les éditions le Jardin des Jouet

 Vous pouvez écrire aux éditions Le Jardin des Jouet en cliquant ici